Grossesse & Maternité

Chaque accouchement est différent…

L’accouchement,

Ce moment tant attendu par toutes les mamans mais à la fois tant redouté… Pourtant, chaque femme dans sa vie devrait vivre ce moment au moins une fois ! Malgré l’attente et la douleur, la première rencontre avec son enfant restera le plus beau de toute une vie.

Je l’ai vécu deux fois, et comme beaucoup le disent : chaque accouchement est différent, il n’y a pas d’accouchement type…

Mon bidon tout doux (Grosse numéro 2)

Les deux miens ont été très différents….. Laissez-moi vous les raconter.


➳ Accouchement #1

Après 9 mois de grossesse, dont 6 mois de boulot ( arrêté plus tôt que prévu car travail très physique… ), le jour de l’accouchement se fait attendre.

Surtout que chez moi, les grossesses sont très très faciles a vivre : Aucun symptômes, vraiment aucun; limite j’aurais pu oublier que j’étais enceinte… Surtout que pour mon premier enfant, même mon ventre ne se voyait pas trop …. a 8 mois de grossesse je pouvais fermer ma veste et hop, on ne voyait même pas que j’attendais un enfant….

Bref, le temps passe et aucunes douleurs,  aucunes contractions douloureuses, même pas un peu, non ! Je me souviens…. je râlais sur mon jeu en ligne que bébé prenait un peu trop son temps…
A J-6 du terme, mon chéri rentrant du travail, je vais vers lui pour lui faire un câlin, mais en me mettant sur la pointe des pieds et en levant les bras ( oui, je suis de petite taille, même si je fais quand même un peu plus d’1m60… ) et là, je sens comme une  » fuite »… je savais que c’était possible d’avoir des fuites urinaires pendant la grossesse, surtout à la fin, donc même si c’était la première fois, je laisse passer.
Et le lendemain, il m’arrive la même chose… Je me renseigne donc auprès d’une amie ayant déjà accouchée si je devais faire quelque chose ou pas quand même, parce que ça ne m’étais jamais arrivé auparavant, elle me conseil de vite aller à la maternité car elle soupçonne une rupture de la poche des eaux…
Bref, je me prépare tranquillement, prends mon sac à main, de l’argent pour le bus et je me rend à la mat’ ( Oui oui, en bus, normal, je suis a J-5 mais on s’en fou hein, on va affronter les virages et les bosses de la route, et tout ça dans un bus en plus ahah ! )

Bref, j’arrive, je leur explique que je soupçonne une fissure de la poche et ils m’installent pour m’examiner. Il est 13h environ.  » Je ne pense pas madame mais on va quand même vous faire le test du coton-tige ». Après quelque minutes, elle revient :  » Ah oui, il y’a bien une fissure, on vous garde!  » Je n’oublie pas de lui préciser que j’avais eu la même sensation la veille parce que maintenant, il y a risque d’infection pour le bébé…

Bien sûre, mon chéri étais déjà retourné au boulot, j’avais seulement mon sac a main avec moi…
On me préparer pour un déclenchement sous perfusion et avec la bonne vieille méthode du tampon, pour essayer de « provoquer » l’accouchement en me signalant que ça peut durer 24/48h. Il est 14h30 environ quand on me la pose ( ouais, c’est long au début, entre le temps où tu arrives et qu’on t’examines mais aussi avant qu’on t’installes ).

J’appel mon homme pour lui préciser qu’on me garde et que j’allais accoucher, au mieux, le lendemain….
Si j’avais su !
Une demi-heure après, les contractions commençaient à arriver… c’est cool, c’est que ça fonctionne. Puis petit à petit les douleurs font un peu plus mal, puis encore un peu plus… je ne distingues même plus le temps entre les contractions… J’appel la sage-femme qui m’examine et me dis que je suis ouverte a 3. Il était environ 17h je pense, je ne me souviens plus trop…  Bref, y’a encore le temps mais c’est normal que j’ai mal, les déclenchement sont toujours plus douloureux il paraît.
Au bout d’un moment, les contractions ont l’air de se croiser, j’ai mal sans arrêt mais y’a toujours des pics de douleurs, et ça commence à vraiment faire très mal. La sage femme arrive et me propose la péridurale, je suis ouverte a 5, il est 17/18h….
J’me dis qu’en effet, c’est quand même long ! Mais on me répond que c’est toujours assez long la première fois, la  » place  » n’est pas faite, du coup on galère un peu plus … C’est comme quand on roule dans la neige le premier jour après les grosses tombées de neige…. on galère a avancer mais une fois que le chemin est fait, ça va beaucoup mieux, on galère moins.
Bref, revenons-en à nos moutons, notre accouchement!

Mon homme m’appel entre temps, me demande si il a encore le temps avant de venir car son père l’invite a manger au Flunch avant de venir le déposer a la mat’ ( oui, vous l’aurez compris, on a pas de voitures … ), étant donné la situation, je l’ai laissé y aller du moment qu’il ne traîne pas trop !

Là ça devient compliquer, les douleurs font super mal et on vous demande de rester bien assise le temps qu’on vous pose la péri… Ouais bah va gérer les douleurs en étant assise hein ! Déjà qu’on se plie en 12 dans le lit pour tenter d’atténuer les douleurs ( méthode qui ne fonctionne pas vraiment en fait mais bon le fait quand même ) ! Du coup, le temps qu’il prépare son matériel ( que j’ai décidée de ne pas regarder bien entendu… ) je me balançait sur le lit en soufflant comme une malade… ( Ouais, ouais, ça fait mal les contractions 😦 )
Et là, même si on a une peur affreuse des aiguilles, même si on ne souhaitais pas vraiment la péri ou qu’on pensait pouvoir essayer d’accoucher sans, vous vous mettez presque a supplier le gynécologue de vous piquer avec sa  » putain d’aiguille  » ( ouais, ouais, je l’ai pensé très très fort! )…  ( Alors qu’à la base, j’avais mis l’option sur la péri mais je voulais « voir » ce que ça faisait d’accoucher naturellement… c’est raté ! )
Et n’ayez pas peur ! Franchement, vous êtes tellement concentré sur les contractions, que vous ne sentez même pas l’aiguille ! Vous sentez juste une sensation bizarre dans le dos quand le produit arrive mais c’est tout, et puis bon, dans les 15 minutes qui suivent vous ne sentez plus les contractions ( si elle a fonctionner correctement ) et vous pourrez enfin vous endormir un peu ( parce que oui, l’accouchement n’est toujours pas pour maintenant, donc profitez-en pour vous reposer un peu, vous aurez besoin de forces pour le moment fatidique !

21h, mon chéri est à la maison en train de préparer les affaires ( rappelez-vous, je suis descendu avec mon seul sac à main comme bagage ) prend une douche rapide avant de me rejoindre.

Il arrive donc vers 22h environ, la sage-femme lui précise que je suis à 8 et que ça sera sûrement pour le début de la nuit. Il va donc fumer un peu, appeler les membres de sa famille pour les prévenir que j’allais accoucher.  » Ah monsieur, on vous attendait, on va commencer  »  ( Oui monsieur a beaucoup de famille a appeler, déjà qu’il a 4 frères, si en plus il devait prévenir certain des miens aussi… Puis, faut dire qu’on a des pipelettes dans la famille 😡 )

23h30. » Madame, on va vous dire quand vous avez une contractions, vous aller pousser tout le long et relâcher quand la contraction est terminée  » Ouais ouais, vous inquiétez pas, je sens un peu les contractions, je gère ! Ahah

Bref, je précise que j’attends la fin de la première, avant de commencer. Et là c’est 40 minutes de combat acharné qui commence ! ( Quoi, 40 minutes? Punaise chauuuud )
Bon ok, j’avoue… ça n’a duré que 8 minutes, j’ai poussé 6 fois à tout casser, mais j’avoue que j’ai de la chance, c’est très rare les accouchements aussi rapide, surtout pour un premier bébé.

Naissance de mon fils ( Photos prise par papa)

Mon fils est donc né a 23h38 ( même si ces gugus ont notés 23h48 sur l’acte de naissance… )… Ce qui a été un accouchement ( du déclenchement à la  » sortie ») très rapide, même les sage-femmes ont trouvé ça étonnant, et on m’en parlait encore lors de ma 2eme grossesse…

Mais non, le travail n’est pas terminé, là il faut encore sortir le placenta ! Alors on me demande de pousser encore; bref, j’aspire un grand coup et  » Ah non c’est bon, il est là « . Le machin tout dégueu ( si, si je vous assure) est sorti tout seul… bon, ben… cool !

Quelque points de suture ( je ne saurais pas vous dire combien, la sage-femme ne le savait même pas ), avec la péridurale je ne sentait rien du tout, à part le fait qu’on me trifouillait là-bas d’dans , et hop, j’étais opérationnel.

Mais bien sûre, le meilleur moment dans tout ça : voir le visage de son fils pour la première fois… Que d’émotion ! Ce sentiment est si intense…. C’est comme si on avait arraché mon cœur pour le mettre dans mes bras!  Et voilà, la venue au monde de mon Maël, à J-5, 47cm pour 3,300kg d’amour.
Et c’est à ce moment-là qu’on trouve les surnoms je crois, allez savoir pourquoi mais mon chéri l’a appelé  » Globule « , et moi  » Crapaud  » ( non pas que je le trouvait laid, bien au contraire, nos enfants sont parfaits a nos yeux ! mais je sais pas du tout, c’est venu comme ça, mais chuuuuut )
Puis, même si sur le coup j’ai été tellement heureuse de rencontrer mon fils, les jours suivants n’ont pas été faciles, on a beau s’être renseigné tout le long de la grossesse, on ne naît pas mère, on ressent donc beaucoup de stress après l’accouchement, on se pose la question si au final, on était prête et si on allait devenir une bonne mère…  Mais ne vous en faites pas, tout se passera bien ! Y’a pas de raisons 🙂

➳ Accouchement #2

9 mois d’attente, encore, et moi qui pensait que ça allait aller plus vite avec déjà mon fils avec moi ( qui venait d’avoir un an quand j’ai su que j’étais de nouveau enceinte ) mais non, tout est long, trop long…
Et comme pour ma première grossesse je n’avais jamais de symptômes… A part une fois ou j’ai eu des contractions douloureuses a 34SA ( donc encore un peu trop tôt, le minimum pour un bébé en sécurité c’est 37 ) mais qui n’avaient aucun effet sur le col et qui sont partis après une petite halte à la maternité, qui m’ont mis sous perfusion et m’ont donné des cachets pour arrêter les contractions.

Le terme approchait et toujours rien, aucune douleur, le lundi même ( J-10 ) je sortais du gynécologue qui me disait que c’était pas pour tout de suite, et que mon col était encore bien ne arrière ( même pas il pourrait me déclencher là car mon col n’était pas » favorable » ), bref, la grosse déprime quoi ! …. Je guette les fissures de la poche mais rien…  Et je me souviens, le lendemain, j’allais manger au Flunch ( ouais, cette fois, j’y étais aussi ahah ), on me demandait quand je devait accoucher… en rentrant, on avait des amis qui venait à la maison et puis bon  » Je te souhaites de vite accoucher, on voit bien que tu n’en peut plus….  »
Tu crois pas si bien dire !
Lendemain matin 9h, des douleurs ( donc 2 jours après ma visite au gynéco).. Bon, c’est peut-être encore une fausse alerte comme la dernière fois… Je vais prendre un bain pour vois si ça passe, c’est ce qu’on m’a conseillé de faire, ça atténue le vrai travail mais diminue le faux. Dans le bain, les douleurs passent un peu… elles restent présentes mais moins douloureuses et moins nombreuses.
10h, j’me pose devant l’ordi avec ma keupine Marine ( si tu es là, sache que j’taime fort ) et je prend un spasfon ( qui doit aussi stoppé le faux travail ) . En même temps, j’appel la maternité pour leur demander sous combien de temps le cachet doit faire effet  » Attendez une heure, après, tant que les contractions sont pas rapprochés à moins de 5 minutes, vous pouvez attendre « ..
M’okay… il est déjà 11h, les contractions sont toujours là, commencent a être un peu rapprochées… Je les note même à ma copine à chaque fois… Elle me supplie presque d’aller à la maternité  » C’est trop rapproché là, vas-y vite « ,  » Ouais non t’inquiètes ça va là, si dans 30 minutes ça continue j’y vais, promis  » ( ouais, j’y vais à l’arrache, j’ai pas envie qu’on me renvoie chez moi… )
11h30 ça continue… là j’me dit que je vais appeler ma mère quand même, pour qu’elle m’emmène à la maternité, sait-on jamais, donc tranquille, je me prépare, je me lisse les cheveux, me maquille ( ouais, la meuf pas inquiète tu vois, trop pas pressée ), mon chéri est rentré du boulot au même moment donc il va pouvoir garder mon fils le temps que j’y aille, niquel ! Ma mère arrive a midi. On va a la maternité et là je me dis que les contractions commencent à être douloureuses quand même, enfin, un peu plus qu’avant quoi, je me lève même en me tenant à la poignée de la portière ( vous soyez, la poignée au-dessus de la fenêtre dans la voiture) pour éviter les dos d’ânes, parce que… ça fait mal quand même quoi !

Bref, j’arrive à la maternité, je leur explique que j’ai des contractions etc…  a 13h20 on m’éxamine, je suis ouverte a 3, on me garde ! ( Youhou, c’est la fête dans ma tête, trop bien, je vais avoir mon bébé ( puis en plus, j’vous ai pas dit, c’est une fille ! Ce que j’ai toujours voulu, j’avais vraiment trop hâte quoi ! ).

Je préviens mon homme, lui dire que je vais accoucher etc… Il prépare les affaires de mon fils, pour qu’il aille chez mon beau-père le temps que je suis à la maternité et que mon chéri soit tranquille pour venir nous voir et faire les papiers…

Il est 13h40 quand on m’installe en salle, les sage-femmes sortent pour aller chercher le matériel et tout installer… je sens les contraction super douloureuses  qui se rapprochent… L’horloge en face de moi devient une sorte de chrono, « AH ça y’est ça fait 3 minutes y’en a une qui va arriver !  » Et je me met a  » gueuler » ( c’est pas vraiment un cri mais un gros gémissement de douleur, tu vois ? ) à chaque contraction…

14h01 je sais que la contractions va arriver et là  » Oh putain ça pousse !  » J’essaie d’appuyer sur le bouton pour appeler les sage-femme mais j’ai tellement mal que j’arrives pas à l’attraper, je dis donc à ma mère ( qui est restée avec moi le temps que mon homme vienne ) d’appeler quelqu’un, viiiiite. Une sage-femme arrive, tranquillement quoi, et me demande tout calmement ce qu’il se passe.  » J’ai mallll, ça pousse !!! AAAAAAAH « .
 » Bah, vous me faite pas un bébé dans le dos quand même, si?  » Elle m’examine et me dis que ça y’est, va falloir pousser « . ( Et putain, ma péri elle est où?! )

Donc, ça fait 20 minutes que je suis en salle, pas d’étriers de prêts, pas de perfusion de mise, rien…. j’ai accouchée à l’ancienne, sans péri en plus, avec les jambes plié  » dans le vide  » à pousser comme une malade.. ( en fait, elle me disait de pousser mais ça poussait tout seul, j’avais l’impression que quand je poussait, ça ne changeait rien …. J’vous l’dis, si elle m’avait dit, comme dans les films, de ne pas pousser maintenant, j’aurais pas pu, ça poussait vraiment tout seul quoi ! ).  » Pousser madame  »  » Mais j’ai maaaaaal « ,  » Je sais mais poussez  »
J’ai sentie la tête passer et là, la sage-femme me dit de plus écarter les jambes pour que les épaules sortent vite, car le bébé ne doit pas rester trop longtemps comme ça… Puis j’suis un peu … J’arrive pas à bien écarter les jambes quand ça me gêne ou que j’ai mal, j’ai tendance à me raidir de partout donc la sage-femme m’attrape les genoux, et m’écarte les jambes elle-même pendant que moi, j’écrase la main de ma mère à côté de moi, la pauvre…

Bref, a 14h11 ma fille est née. ( Oui, en moins de 8 minutes celle-là… et heureusement ! J’avais tellement mal… ).

Un accouchement express, j’ai même dit a la sage-femme que, la prochaine fois, je viendrais à la première contraction! J’aurais pu accoucher dans la voiture si j’avais attendu rien qu’une heure de plus avant d’appeler ma mère …

Et la deuxième sage-femme qui me dit, bah du coup, on va vous mettre la perf maintenant au cas où…  » Bah ouais allez-y, c’est pas votre petit machin qui va me faire peur maintenant, j’ai eu bien plus mal que ça, ahah « 

Bon, encore une fois, il faut sortir le placenta, mais là, ça n’a pas été aussi facile qu’avec mon fils… Elle a du appuyer plusieurs fois ( comme une malade, j’vous jure ) sur mon ventre pour le faire descendre, et mon dieu que ça fait mal… tu crois être tranquille une fois que tu as ton enfant mais même pas, on te torture encore … On a du le faire par 3 ou 4 fois pour le sortir entièrement, car en plus, il y avait encore un morceau dedans… j’vous explique pas la galère et la douleur…
Mais ce n’est pas fini, la sage-femme m’anesthésie localement pour me recoudre un peu ( ma fille a refait sauté là où mon fils avait déchiré aussi… )… mais, autant pour mon fils avec la péridurale je ne sentait rien, autant là avec l’anesthésie locale j’ai hurlé… Tu sens l’aiguille rentrer, et ressortir, et tout le fil qui te brûle quand elle tire… Heureusement que je n’ai eu que 3 ou 4 points à faire cette fois parce que franchement, j’en aurais pleurer, sincèrement…

Bref, après ça j’ai enfin pu apprécier mes premiers instants avec ma fille, Aurore, née à J-8, 47cm et 3,110kg. ( Oui je fais des crevettes moi ahah ). Et cette fois, contrairement à mon premier accouchement, je me sentais euphorique tout les jours suivants, du pur bonheur!

Premier jour de vie de ma fille

Si c’était à refaire ? Avec grand plaisir ! L’accouchement est la plus belle chose au monde ! Mais par contre, la prochaine fois ( si jamais y’en a une), j’espère avoir a nouveau la péridurale… Bon, au moins j’ai eu ce que j’ai toujours souhaité : connaître un accouchement naturel.

Et vous, vos accouchements ?
J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas a poster vos retours en commentaires, et à poser vos questions si jamais vous en avez, je serais ravie de vous répondre.

A bientôt ! ♡

Publicités

2 réflexions au sujet de « Chaque accouchement est différent… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s